Ilovepolitics.info - la communication politique américaine vue de France
Buzz

Barack Obama oublie les Latinos, selon John McCain

Julien Landfried le 1 Août 2008 à 19:45

Jusqu'où iront-ils ? Depuis le début du mois de juillet, les publicités négatives du camp McCain contre Obama se succèdent et... buzzent ! Dernière en date : le clip ci-dessous qui reproche à Barack Obama de n'avoir cité aucun "pays latino" dans son discours de Berlin alors que près d'une dizaine de pays étaient évoqués dans son texte... Oubli effectivement étonnant, dans lequel les stratèges électoraux de McCain n'ont pas hésité à s'engouffrer, étant donnée l'importance stratégique des électeurs latinos dans le scrutin de novembre.



Le scirpt du clip (en anglais) :
Voix off: The World According To Barack Obama

Barack Obama : Tonight I speak to you not as a candidate for President, but as a citizen; a proud citizen of the United States and a fellow citizen of the world.

Voix off: But Entire Nations Were Forgotten!

Barack Obama: France, Berlin, Hamburg, Britain, Kandahar, London, Rwanda, Iran, Bangladesh...

Voix off : Where Was Latin America Left?

Barack Obama: Karachi, Beijing, the former Soviet Union, Pakistan, Paris, Bali, Russia, Chad, Zimbabwe...

Voix off: And Latinos?

Barack Obama: Afghanistan, Somalia, Darfur, Belfast, South Africa, Madrid, Europe, Burma, Amman...

Voix off: Maybe He Forget About Us?

John McCain : I'm John McCain and I approve this message.

Pour vérifier par vous même, relisez le discours d'Obama à Berlin sur son site de campagne.



Dans la même rubrique :
< >


1.Posté par Seymour le 01/08/2008 23:07
Pour défendre BO, il me semble que son discours s'adressait aux Européens; en évoquant leur histoire commune en tant que alliés des USA dans les conflits survenus dans les nombreux pays cités.
S'agissant des pays latinos c'est " le pré-carré" des USA; il n'y avait donc pas lieu de les citer compte tenu du contexte ! Est-ce que je me trompe?
Et puis tout ça c'est du blablabla, on voit bien qu'ils s'attaquent à la personne de BO en cherchant désespérément la petite bête qui le fera trébucher, à défaut de faire de vraies propositions pour un pays en récession.
En bref avec de telles campagnes négatives, on s'achemine progressivement vers un référendum sur le candidat métis.
Comme tout le monde le sait, s'il avait été blanc, il aurait été élu dans la minute!

2.Posté par René FL le 02/08/2008 04:42
@ Seymour
D'accord avec toi sur tout; sauf à la fin ou tu entaches tout le reste.
Je parle de cette phrase
"Comme tout le monde le sait, s'il avait été blanc, il aurait été élu dans la minute!"
Peut etre que ce "tout le monde" le pense, mais je trouve cela "bête".
Desolé pour le mot, mais j'ai pas trouvé mieux pour expliquer ma pensée.

Maintenant je m'explique :

-S'il avait été blan,- Il n'aurait pas un père kenyan qui inspira son livre et lui transmit un rêve à poursuivre.

- S'il avait été blanc il ne serait pas aller à Chicago avec son joli diplome

- S'il avait été blanc, il ne serait probablement pas allé dans la trinity church

- bref j'essaie de t'expliquer que s'il avait été blanc, il n'aurait pas eu la meme histoire, donc pas les memes aspirations, pas les memes motivations,

- en definitive, s'il avait été blanc, il ne s'appelerait pas Barack Hussein Obama.

Je n'essaie en rien de qualifier ou d'inqualifier la race blanche (non loin de là, je precise juste ca pour ne pas etre malcompris), mais je veux juste que rappeler que ce qui fait un homme c'est son histoire, et celle d'obama s'est passée comme elle s'est passée parce qu'il n'a pas été completement blanc, parce qu'il n'a pas été completement noir.
Toi Seymour tu fais exactement la meme erreur que Ferraro qui avait declarée que Barack Obama est là ou il est à cause de la couleur de sa peau. Et il y a beaucouq de millions de blancs et de noirs , qui le supportent sans comprendre reelement pourquoi?
Obama est venu et a mis son histoire à l'avant pour expliquer que c'est cela qui l'a mené ou il est aujourd'hui, et toi tu dis "si son histoire avait été differente..."si son histoire avait été differente ce ne serait simplement plus la meme hisoire.

Et j'ajouterai aussi pour te contrer que si McCain avait eu un adversaire blanc, son angle d'attaque aurait été surement unpeu different...bref tu m'as surement compris.

3.Posté par Alpho T. le 02/08/2008 09:24
@René FL
Entièrement d'accord tant du début de Seymour que pour la correction que vous lui avez apporté, je pense qu'il a compris et allais dans ce sens, c'est que maintenant, McCAIN est conïncé qu'il risque de glisser sur le même terrain que H. CLINTON, la facilité, mais qui aura le feu des médias...
Si on reprend les critiques de cette vidéo, McCAIN aura-t-il omis aussi de dire que B. OBAMA a oublié le peuple Américain tout simplement car il s'est présenté en Américain fier de l'être, en citoyen américain, en citoyen du monde. Et les asiatiques, et les Autraliens (...)

Ils ne sont pas fufute l'équipe de McCAIN, car B. OBAMA est venu parlé du lien fort qu'il veut réintaurer outre-atlantique avec leurs alliers et partenaires liés depuis la seconde guerre mondiale et rend aussi hommage aux acteurs qui ont été déchirés en Europe et/ou participé à la libération des pays. Ainsi on a la France, l'Angleterre, l'Europe, la Russie, l'Afrique et le Moyen-Orient (...)

On attend de McCAIN des propositions, des idées et non déverser que du négatif qui n'a pas de sens. Le monde attend le premier débat en tête à tête (...)

4.Posté par Seymour le 02/08/2008 10:13
@René FL

Ce dont tu fais allusion dans la première partie de ta "tentative"d'explication,
c'est de l'histoire personelle de BO : comme beaucoup je suis désolé de te le dire tu tombes dans les clichés réducteurs;
Bo a aussi quitté une carrière brilante d'Analyste d'affaires avec à la clé des salaires mirobolants pour arpenter les rues moins mirobolantes du Chicago comme Animateur social.
Plus tard après à la fin de ses études en droit à Havard au lieu de devenir Juge adjoint à une star du barreau il decide de retourner enseigner à Chicago.....
Ces exemples sont à mon sens, beaucoup plus parlants. Néanmoins, il est vrai que du fait de son métissage, il pu mesurer à quel point, les préjugés, des divisions subsistent sur les lignes de partage raciales, et que quand bien même les noirs, asiatiques ou latinos côtoient des blancs dans la sphère professionnelle, ils ne vivent pas dans les mêmes quartiers. (y compris bien souvent pour ceux qui font partie des couches les plus aisées).

Il est donc tout à fait légitime de poser la question de la race, car certains blancs (démocrates depuis des décennies ou républicains hostiles à Mcain) rechignent à voter pour BO, simplement parce qu'il est noir; quand bien même ils sont d'accord sur ses propositions.

D'ailleurs lors de son intervention le 20 juin il le soulignait: "Nous savons quel genre de campagne ils vont mener, ils vont essayer de vous effrayer en disant qu'il est jeune (BO) et inexpérimenté, qu'il a un nom étrange...ET AI-JE DIT EN PASSANT QU'IL EST NOIR"

En ce qui concerne Ferraro, peut être que ta mémoire a flanché mais elle avait attribué le succès de BO au simple fait qu'il soit noir. Ce qui n'a rien à voir avec ce que j'ai dit!

Beaucoup de millions de blancs et de noirs contrairement à tes dires, le supportent parce qu'il veulent voir du changement à la tête du pays. On a affaire à un homme brillant, charismatique ce qui nous change de l'énergumène actuel, ils éprouvent aussi de l'admiration pour le parcours de BO qui est aussi le fruit de ce rêve américain.
Il est aussi intéressant de voir qu'il fait bouger les lignes, il n'est pas simple de dire devant un auditoire noir que les pères afroaméricains doivent être plus responsables, présents dans l'éducation de leurs enfants, de ne pas tout attendre de l'assistance publique. Ou encore qu'on doit substituer à la discrimination positive en faveur des minorités raciales, une discrimination fondée sur des critères sociaux économiques.

L'histoire de BO aujourd'hui sa rencontre avec l'électorat américain, un électorat pluriel et divisé.
je suis tenté de prendre le pari qu'au delà de ses divisions, il sera confortablement élu le 4 novembre prochain.

5.Posté par Stango le 02/08/2008 18:09
Seymour,
Excellent commentaire, hormis en effet le dernier point. J'ajouterais qu'à maintes reprises Obama a mentionné les hispaniques dans ces discours à toutes les fois que cela était pertinent; ce qui l'était beaucoup moins dans celui adressé aux européens. Dans ce contexte clairement décrit par Alpho T, mentionner les pays latino-américain serait pur démagogie. Ceci les stratèges de Mc Cain ont certes l'intelligence qu'il faut pour le savoir; nous avons encore droit à des démonstrations de manque de scrupules de la part des républcains. Nous pouvons donc conclure d'ores et déjà qu'à l'instar de l'équipe Bush, la politique des mensonges se poursuivra en cas d'élection de l'équipe McCain.

6.Posté par René FL le 02/08/2008 21:33
@ Seymour
Je crois que tu ne m'as pas compris. Ce que j'essaie de t'expliquer, c'est qu'à mon avis, le "s'il avait été..." C'est une explication stupide parce qu' impossible. Il y a les choses dans la vie que l'on ne changera jamais. Et je pense que ce l'on fait, donne et reçoit aujourd'hui est le resultat de tout ce qu'on a été.
Je suis bien conscient qu'il y a beaucouq de gens qui vont pas le voter, parcequ'il n'est pas blanc...D'autres parce que pour eux il est noir etc...
Mais est ce que tu peux etre d'accord avec moi que si Obama avait été blanc, tout cette histoire qui se passe autour de lui (de l'espoir qu'il engendre aux attaques de McCain) ne seront plus la meme! Donc on aurait un tout autre scenario...
Ce que tu qualifies de "clichets reducteurs", contribuent grandement à la personalités d'un homme, constituent ses valeurs, et fondent ses aspirations. Les succès scolaires developpent nos capacités. Et ici puis que ces capcités, ce sont ses aspîrations qui attirent, nous attirent chez lui toi et moi.
Peut etre tu as voulu dire que si Un homme qui etait né blanc, avait eu les memes parcours scolaires et universitaires...avait la meme intelligence, le meme charisme, la meme capacité de parler aux foules etc... se presentait aujourd'hui face à McCain, il gagnerait de loin ces élections. C'est peut etre cela que t'as voulu insignuer.??
Toi tu sors ça biographie comme on la connait, mais tu refuses d'aller unpeu plus loin pour la comprendre : Tu dis bien qu'il a laissé les salaires microbalents pour aller à Chicago etre animateur social. Tu pense que s'il avait été blancs (dont n'avait pas subit touts les prejugés de l'époque sur la race) serait allé à Chicago?
Ce que je veux simplement t'expliquer c'est que la vision et les aspirations d'Obama aujourd'hui proviennent de tout ce qu'il a été et de tout ce qu'il a fait et recu de la vie! Et parmis tous cela il a le fait qu'il a eu un père noir! Donc si BO avait été un blanc, les choses seront EXACTEMENT differentes. point!

Conecernant Ferraro, ma memoire n'a pas du tout flanché.
Ferraro disait si Obama n'était pas noir, il aurait perdu. Toi Seymour tu dis si Obama etait blanc, il aurait gagné. Votre erreur commune que vous faites c'est d'enlever une particularité à Obama en oubliant que sans cette particuarité il ne serait pus Obama. Il est simplement plus intelligent de laisser Obama comme il est et de discuter de ce qui est reel et effectif, de denoncer les tares de notre societé sans changer l'histoire.

PS : Pour quoi tu ecris ceci aufait "ET AI-JE DIT EN PASSANT QU'IL EST NOIR"??? Si tu lis bien le poste, tu remarques je n'ai pas dit que a dis qu'il est noir. Tu fais erreur l'ami...

7.Posté par Seymour le 03/08/2008 02:59
@René FL

"Peut être tu as voulu dire que si Un homme qui était né blanc, avait eu les mêmes parcours scolaires et universitaires...avait la même intelligence, le même charisme, la même capacité de parler aux foules etc... se présentait aujourd'hui face à McCain, il gagnerait de loin ces élections..."

Oui c'est tout à fait ça que j'ai voulu dire et Dieu merci si on arrive enfin à se comprendre ;-)

Pour le reste tu n'est pas responsable, je n'ai fait que citer BO himself!
http://www.reuters.com/article/politicsNews/idUSN2040982720080620

Bon dimanche

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




L'équipe Ilovepolitics






Les Dossiers d'Ilovepolitics



Les Archives d'anciennes campagnes
Sites et ressources sur les précédentes campagnes présidentielles américaines



La Présidence Obama

Les Sondages en temps réel
Les sites des instituts de sondage les plus importants aux Etats-Unis

Les Institutions et partis américains



Les Grands médias américains
Les plus grands journaux et networks américains