Ilovepolitics.info - la communication politique américaine vue de France
A la Une

Ahmadinejad sur CBS : 'L'époque de la bombe est révolue'

Marjorie Paillon le 24 Septembre 2007 à 08:22

Le président iranien est en déplacement aux Etats-Unis pour participer à l'Assemblée Générale des Nations Unies. En marge de cette rencontre entre chefs d'Etats, il fait les unes des médias américains. CBS lui consacrait ce dimanche un numéro spécial de 60 minutes. Il est aussi attendu lundi pour un débat à l'université de Columbia à New York.



L'air américain aurait-il changé l'esprit du président iranien? C'est en tout cas ce que l'on pourrait croire à la vue des propos semi-consensuels semi-polémiques tenus par Mahmoud Ahmadinejad dans une interview réalisée jeudi dernier à Téhéran par les journalistes du magazine d'investigation 60 minutes et diffusée ce dimanche sur la chaîne CBS.
"Actuellement, dans les relations politiques, l'arme nucléaire n'est d'aucune utilité" déclare-t-il. "Si elle était utile, elle aurait résolu le problème des Américains en Irak. L'époque de la bombe est révolue."
Quant à la guerre, Ahmadinejad balaye les tensions d'un revers de main : "Il est faux de penser que l'Iran et les Etats-Unis se dirigent vers la guerre. Pourquoi dire cela ? Pourquoi devrions-nous partir en guerre ? Il n'y a pas de guerre en vue".

Visionnez l'interview de Mahmoud Ahmadinejad sur CBS.


Toutefois, son arrivée aux Etats-Unis est prise comme un acte de défiance vis à vis du pouvoir américain. Malgré un tollé de protestations, l'université de Columbia a décidé d'accueillir Mahmoud Ahmadinejad. Lee Bollinger, le président de Columbia s'explique. "Aucune question délicate ne sera évitée. Nous questionnerons le président iranien sur l'Etat d'Israël et les ambitions nucléaires de son pays." Et de renchérir : "Le fait qu'un tel forum ne soit pas possible sur un campus universitaire en Iran aujourd'hui rend plus important encore ce que nous faisons ici. La foi en la liberté reste l'arme la plus puissante de notre nation contre les régimes répressifs".

Mais ce qu'Ahmadinejad n'obtiendra pas, c'est le déplacement à Ground Zero. Ce sont les autorités de la ville de New York qui le lui ont interdit pour des questions de sécurité. Une position officielle, qui arrange bien la Maison Blanche. George W. Bush déclarait en fin de semaine dernière qu'il pouvait "comprendre pourquoi la police de New York n'aimerait pas voir descendre sur le site quelqu'un qui dirige un Etat qui parraine la terreur".

L'Assemblée Générale des Nations Unies qui s'ouvrira ce mardi avec le discours du Président iranien. Nul doute que les Unes de la presse américaine s'en feront l'écho.



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Novembre 2012 - 11:40 Carte électorale 2008 vs 2012 : let's do the math


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




L'équipe Ilovepolitics






Les Dossiers d'Ilovepolitics



Les Archives d'anciennes campagnes
Sites et ressources sur les précédentes campagnes présidentielles américaines



La Présidence Obama

Les Sondages en temps réel
Les sites des instituts de sondage les plus importants aux Etats-Unis

Les Institutions et partis américains



Les Grands médias américains
Les plus grands journaux et networks américains