Ilovepolitics.info - la communication politique américaine vue de France
A la Une

A quelle heure connaîtrons-nous le nom du prochain président des Etats-Unis ?

Charlotte Lepri le 3 Novembre 2008 à 13:47

Par Charlotte Lepri, chercheur à l'Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS). A quelques heures de l’ouverture des bureaux de vote pour une élection déjà qualifiée d’historique, au moins au niveau de la mobilisation, l’impatience de la majorité des Américains et d’une grande partie du reste du monde devient de plus en plus perceptible. Face à cette impatience, il y a un vrai enjeu (et une concurrence) pour les médias à être le premier à annoncer le nom du prochain président des Etats-Unis.



A quelle heure connaîtrons-nous le nom du prochain président des Etats-Unis ?
Et cela est loin d’être facile. Les Etats-Unis s’étalent sur quatre créneaux horaires (sans compter Hawaii et l’Alaska). Dès lors, lorsque les Etats de l’Est auront fini de voter, les Etats de l’Ouest auront toujours leurs bureaux de vote ouvert pendant quelques heures. Une annonce prématurée du vainqueur pourrait soit fausser le résultat, soit s’avérer fausse, comme en 2000. Il ne faudrait pas que des électeurs renoncent à se rendre aux urnes, persuadés que leur vote n’a plus aucune valeur, et que règne à nouveau la confusion comme lors de la présidentielle de 2000.

Depuis le fiasco de 2000, les sondages réalisés par les médias appellent à plus de prudence. Lors de cette élection, Al Gore avait été déclaré vainqueur de la Floride (et donc de l’élection) par les médias, avant que les Californiens aient fini de voter. Il n’y a pas, aux Etats-Unis, de loi fédérale sur le déroulement des élections, ni sur l’heure à laquelle le résultat peut être dévoilé (alors qu’en France, il faut attendre 20h pour connaître un résultat électoral). Tout se décide à l’échelon local, aussi bien au niveau des horaires d’ouverture des bureaux de vote qu’au niveau du mode de vote (vote électronique, bulletins, etc.).

Avec les sondages de sortie des urnes et les projections faites par les médias, ces derniers mettent en jeu leur crédibilité s’ils déclarent un vainqueur alors que la majorité des votes n’a pas été dépouillée et comptée. En outre, il fait rappeler que le résultat n’est officiel que le 15 décembre, lorsque le Collège électoral se réunit pour élire officiellement le président et le vice-président.

Les Etats de l’Ouest et du Pacifique ne souhaitent pas que les premières estimations soient données alors qu’ils n’ont pas fini de voter. Ils ont l’impression alors que leur vote est inutile et que les jeux sont faits. De plus, sachant que la Californie (Etat traditionnellement acquis aux Démocrates) compte le plus grand nombre de Grands Electeurs, une annonce anticipée de la victoire de tel candidat dans tel ou tel Etat pourrait démobiliser ou au contraire remobiliser l’un ou l’autre des partis.

John Dingell, membre influent de la Chambre des Représentants (Démocrate), a envoyé une lettre aux sept grandes chaînes de télévision américaine (NBC, CBS, ABC, CNN, Fox News, MSNBC et News Corporation) leur demandant de ne pas déclarer de vainqueur tant que des bureaux de vote sont ouverts.

D’autres déclarations semblent aller dans le même sens, à savoir qu’il existerait un accord pour ne pas divulguer les résultats tant que les bureaux de vote de l’Ouest n’ont pas fermé. Mais quel média arrivera à garder le secret ? Quelle chaîne ne sera pas tentée de donner la première le nom du nouveau président des Etats-Unis ?

La tentation de déclarer un vainqueur une fois que les premiers sondages à la sortie de urnes de la Côte Est aient été publiés est d’autant plus forte cette année, de nombreux « swing states », ces fameux Etats qui peuvent basculer dans un camp ou dans l’autre, sont situés à l’Est : Virginie, Caroline du Nord, Ohio, Indiana, Géorgie ou Floride.

Ainsi, selon les premières estimations de l’écart entre les deux candidats, les médias prendront ou non le risque de déclarer rapidement un vainqueur. Si un favori se détache clairement, alors il est probable que nous connaissions rapidement le vainqueur. En revanche, si les résultats s’annoncent serrés, il est possible qu’il faille attendre la journée de mercredi.

Nous vous proposons dans le tableau ci-joint les heures de fermeture des bureaux de vote, Etat par Etat. Ce tableau permet de connaître heure par heure le programme de la nuit électorale.

A quelle heure connaîtrons-nous le nom du prochain président des Etats-Unis ?
Retrouvez l'IRIS sur son site Internet : www.iris-france.org
Article reproduit dans le cadre du partenariat entre l'IRIS et Ilovepolitics.info - Tous droits réservés


VOIR AUSSI : bureaux de vote, election, iris

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Novembre 2012 - 11:40 Carte électorale 2008 vs 2012 : let's do the math



1.Posté par anais le 03/11/2008 14:10
Et nous en France, avec ces différents fuseaux horaires, vers quel heure seront nous au courant des premiers résultats? =)

2.Posté par Annette le 03/11/2008 15:18
Merci de cet article , j'attendais justement la réponse à cette question !
Votre site est tout simplement génial. C'est le plus documenté, le plus drôle, une mince d'informations, et surtout de vidéos hilarantes . J'en ai faites suivre qq unes sur mon propre blog. Bravo encore !

3.Posté par pazzo le 05/11/2008 00:15
merci pour l'article, clair net précis ! superbe

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




L'équipe Ilovepolitics






Les Dossiers d'Ilovepolitics



Les Archives d'anciennes campagnes
Sites et ressources sur les précédentes campagnes présidentielles américaines



La Présidence Obama

Les Sondages en temps réel
Les sites des instituts de sondage les plus importants aux Etats-Unis

Les Institutions et partis américains



Les Grands médias américains
Les plus grands journaux et networks américains