Ilovepolitics.info - la communication politique américaine vue de France
Analyses & Interviews

4 candidats pour la vice présidence : quel ticket gagnant pour les démocrates?

Raphaël Lefevre le 22 Août 2008 à 03:59

Il y a 19 mois, Barack Obama avait déjà annoncé sa candidature pour les primaires démocrates devant le capitole de Springfield, capitale de l’Illinois dont il est sénateur. C’est dans cette même ville, symbole des valeurs d’unité et de grandeur de la nation américaine portées par le natif Abraham Lincoln dans les années 1860, qu’Obama présentera samedi le candidat qu’il aura choisi pour le poste de vice président.



Compte Flickr de Barack Obama
Compte Flickr de Barack Obama
Les enjeux de ce choix sont majeurs pour la suite de la campagne présidentielle du candidat démocrate. Tout d’abord, Barack Obama doit convaincre l’électorat populaire blanc – les « électeurs cols bleus » – qui avait largement soutenu Hillary Clinton lors des primaires démocrates qu’il est un candidat sérieux et qui prend en compte leurs aspirations. Choisir comme candidate à la vice présidence la Gouverneur du Kansas Kathleen Sebelius pourrait avoir pour double effet d’attirer l’électorat populaire et l’électorat féminin vers Obama. Sa réélection magistrale en 2006 à la tête d’un état traditionnellement républicain crédibilise également le message de « politique post partisane » prôné depuis le début de sa campagne par Barack Obama.

On parle aussi du Gouverneur de la Virginie, Tim Kaine, comme potentiel « running mate » du candidat démocrate. Sa popularité pourrait lui permettre de faire basculer cet important état dans le camp démocrate en novembre et son actif religieux de convaincre certains électeurs conservateurs du Sud à rallier la candidature d’Obama. Cependant, la faible expérience de Tim Kaine (il n’est gouverneur que depuis 2005) et son manque d’expertise dans les domaines de la sécurité et de la défense constitueraient des handicaps de taille pour le ticket présidentiel.

Barack Obama, au vu de sa chute dans les sondages (1) lors des dernières semaines, pourrait plutôt opter pour une valeur sure au poste de candidat à la vice présidence et choisir comme colistier le Sénateur de l’Indiana Evan Bayh. Ancien gouverneur de cet état (à deux reprises), Evan Bayh dispose en plus d’une expertise non négligeable en matière d’économie et de sécurité nationale (2), apportant ainsi la crédibilité qui manque à Barack Obama sur ces sujets. La popularité de Bayh parmi les « électeurs cols bleus » d’Indiana pourrait aussi permettre au candidat démocrate de faire basculer l’Indiana en sa faveur lors des élections de novembre et de le réconcilier avec la frange du parti démocrate qui avait voté Hillary Clinton lors des primaires (3).

Enfin, des spéculations de plus en plus intenses ces derniers jours se font sur un quatrième nom. Il s’agit de Joe Biden, Sénateur du Delaware et Président de la Commission des Affaires Etrangères au Sénat américain, dont il est membre depuis 33 ans. Joe Biden serait pour plusieurs observateurs en mesure de remplir le rôle qu’avait joué Lydon B. Johnson pour John F. Kennedy lors de la campagne de 1960 : son expérience en matière de politique étrangère et sa longue carrière au Sénat fourniraient une « garantie » primordiale au ticket présidentiel.

A quatre jours de la Convention Démocrate où Barack Obama sera officiellement investi candidat de son parti pour les élections de novembre, la nomination dans les prochaines heures du candidat démocrate au poste de vice président doit permettre au jeune sénateur de l’Illinois de clarifier son message et de marquer les esprits. Faisant face depuis quelques semaines à des critiques de plus en plus intenses, Barack Obama doit choisir un colistier qui contrebalancera la plupart de ses faiblesses (son manque d’expérience notamment) sans pour autant décrédibiliser son message de « changement ». Un profil qui pourrait correspondre à celui d’Evan Bayh…

-------
1) Un sondage réalisé par Reuters/Zogby publié mercredi 20 août montre même John Mc Cain menant Barack Obama de 5 points (46% / 41%) alors que le sondage précédent mené par les mêmes organismes le mois dernier montrait Barack Obama en avance de 7 points sur John Mc Cain.
2) Elu en 1998 puis réélu en 2004 au Sénat américain, il est notamment un membre clé du Committee on Small Businesses and Entrepreuneurship, du Committee on Banking Affairs, du Committee on Armed Services ainsi que du très sélectif Select Committee on Intelligence.
3) Evan Bayh fut un important soutien de Hillary Clinton pendant les primaires démocrates.




1.Posté par HAKIZIMANA John le 22/08/2008 10:11
Barack Obama est un bon politicien, il aimes l'Amerique et les citoyens du monde, il faut qu'il aie un vice president expermente comme Joe Biden, nous l'attendons impaciement.

2.Posté par NIYONGABO Philippe le 22/08/2008 13:14
Si Obama povait choisir comme son vive-président la ersonne de HILLARY CLINTON cela pouvait être extraordinaire

3.Posté par Gepeto le 22/08/2008 15:31
Obama pourrait choisir Clinton, évidemment, mais :
1- ce serait une preuve de faiblesse, du fait qu'il n'arrive pas à unir tous les démocrates autour de lui
2- ça le gênerait énormément pour rendre crédible son message de changement de génération et de méthodes
3- ça serait du pain béni pour les républicains, qui passeraient en boucle les attaques de l'un envers l'autre lors des primaires

Sinon, article complet. Perso, je ne fais pas de pronostic, mais j'analyserai en détail le choix ce week-end (j'aurais bien aimé Schweitzer, mais si j'avais une pièce, je la mettrais plus sur Sebelius que sur Biden... mais uniquement parce que la cote est plus élevée...)

4.Posté par annegc1 le 23/08/2008 13:56
Barack Obama a choisi Joe Biden comme collistier et c'est un excellent choix puisque Biden est très complétementaire d'Obama!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




L'équipe Ilovepolitics






Les Dossiers d'Ilovepolitics



Les Archives d'anciennes campagnes
Sites et ressources sur les précédentes campagnes présidentielles américaines



La Présidence Obama

Les Sondages en temps réel
Les sites des instituts de sondage les plus importants aux Etats-Unis

Les Institutions et partis américains



Les Grands médias américains
Les plus grands journaux et networks américains